blog

Ras le cul de cette haine gratuite à Rouen !

 

Thriller a rouen

Sors de ton trou VON-VON, La haine n'a pas lieue d'être au C.M de Rouen

 

 

Lettre ouverte à VON-VON Robert notre Maire bien-aimé,

VON-VON

Voilà un moment que ceux qui assistent aux séances du conseil municipal de ta ville doivent subir les attentats politiques de semeurs de troubles extrémistes. Les langues fourchues de Guillaume Pennelle (Front National)  et de Pierre-Antoine Sprimont (LA droite forte) se sont encore permis de sévir !

Lundi 20 Novembre, nous eûmes encore le droit à la diatribe mensongère de ces deux clones de la haine de l'étranger. Et comme à chaque fois, Von-Von, tu ne fais jamais de rappel à l'ordre. T'attends quoi nom d'une pipe ?

Petit rappel : Le premier magistrat de la commune, c'est "yourself" man ! Et lorsqu'on est fier d'accueillir des étudiants de science-po dans un  conseil municipal, on se doit de rappeler à l'ordre ces dérives inadmissibles  et crétines !

Dès qu'ils le peuvent et à tour de rôle, les deux énergumènes se délectent dans le prismes de la haine et du mensonge, détruisant tour à tour la réputation des associations des hauts de Rouen, diabolisant les musulmans et traitant les élus de la république de collaborateurs de l'Islamisme et du salafisme !

Mister Robert, il est temps que ça s'arrête. Et puisque, apparemment, tu n'en as pas conscience, Je proposerai aux organisations qui le souhaitent ainsi qu'aux particuliers de nous rejoindre pour porter plainte officielement afin de leur rappeler qui fait la loi dans ce pays et qu'un conseil municipal n'est pas une tribune politique pour leurs mensonges.

La banalisation de discours de haine n'est jamais une bonne chose. le silence, n'est vraiment pas le meilleur des mépris pour ces " soupières" de la république.

 

Bien à toi citoyen VON-VON

Frédéric Quillet

Des élus puits de science, luminaires célestes

Sans titre 19

photo qui date !

 

Mais qu'est-ce qui faisait sourire aussi ardemment Von-Von lundi soir au conseil municipal ? Yvon Robert, le Maire de Rouen, rappelons-le, brillait dans la décontraction totale. Etait-ce la présence d'étudiants en science politique de Rouen ? Iceux ont dû se marrer ou rester coi quant-à la prestation scénique de nos représentants municipaux. Droite et gauche ont flamboyés dans la caricature granguignolesque parsemée d'indélicatesses toujours issue de la même tendance, celle de l'extrème droite officielle et de la "camoufflée" !

Si certains voyaient chez les élus de la ville de Rouen des exemples de respectabilité pour aller jusquà proposer à des étudiants de les écouter, ils doivent mordre leur chapeau ce matin. Entre un Patrick Chabert qui s'embrouille dans ses analyses jusqu' à devenir inaudible, un Robert Picard rapporteur d'une motion qualifie de "tordue" par Stéphane Matot qui connait bien le principe du cynisme politique, il y avait de quoi rire jaune.

On donne une note ?

Honneur aux gagnants: Bérégovoy et Labbé sauveurs de l'assistance

Jean-Michel Bérégovoy a retrouvé hier soir de sa superbe. L'homme aux multiples positionnements avait la niaque. Posé, enflammé parfois mais toujours flanqué dans la rhétorique. Peut-être brigue-t-il un poste d'enseignant dans la classe de science po ? Pour le fait, tout de même, il devra d'ici là, éviter les discours fleuves et la répétition excessive des " Je le dis" ainsi que de ses fameuses parenthèses qui s'ouvrent et qui perdurent à un point tel qu'on a oublié le sujet de son intervention. Excépté ce détail, il fut meilleur que lors de la dernière séance. C'est dire !

Le classement des élus du pire au meilleur

1/ Pennelle et Sprimont : l'un copie l'autre, on ne sait plus vraiment lequel : 3/20 Toujours la même diatribe. Les associations clientelistes, les étrangers sont dangereux, tout est Islamiste, même ta mêre !

2/ Chabert : Incompréhensible, on s'en demande même s'il est vraiment avocat ! Il ira même jusqu'à bafouiller pendant 30 secondes créant parmi l'assistance des instants de railleries discrètes. 4/20

3/ Martot : On peut avoir dans la même famille un bon comédien et un pietre intervenant politique. Stéphane Martot reste et restera une énigme politique. Le porte-fligue du co-président de Décidons Rouen s'amusera a arranguer Robert Picard (centristo-sprimoniste) en l'affublant de scrofuleux et justes qualificatifs mais qui n'avaient pas leur place dans l'assistance et surtout devant des jeunes étudiants estomaqués !  5/20

4/ Picard: L'homme " lustrueusement" épathique hier ! Une motion d'urgence fleuve longue, inutile et surtout qui nous a fait perdre du temps. Von -Von pouvait sourire. Le Budget sera traité après le depart des 3/4 de l'assistance grace à Picard ! 5.5/ 20

5/ Bérégovoy : 10/20

6/ Manuel Labbé 13/20 : " Ecoutez Labbé " dira-t-il à Devaux le clérical de service que nous ne noterons pas car inutile dans le débat. Manuel Labbé a été très ironique vis à vis de la droite et de leur argumentaire. Seule son insistance à évoquer " le travail exemplaire des différentes composantes de la majorité municipale" me laisse penser que là, il n'était pas du tout sincère.

Pour le contenu, nous l'évoquerons après. je dois encore comprendre ce qui s'est dit hier et en plus, je n'ai pas que ça à foutre non-plus ! 

Félix le chat

 

 

Le Prout: Une nouvelle Monnaie Locale à Rouen

Images2ll7tzok

 

Le succès de l'AGNEL (monnaie locale politique sans gluten ) dans notre jolie métropole rouennaise a rendu notre équipe complétement jalouse. Nous n'en pouvions plus, et, du coup, nous avons buché, bossé, récupéré  la sicure des platanes zigouillés par Jean-Loup Gervaise membre de la majorité Ecolo-humanoïde-socialiste de Rouen, l'avons recyclé en papier gratouille, volé une imprimerie et du coup voilà : Le 15 Janvier 2018 naîtra : LE PROUT - Nouvelle monnaie locale rouennaise.

LE PROUT aura son utilité rassurez vous. Rendez-vous le 15 Janvier 2018 pour l'inauguration de notre monnaie locale.

 

" Comme la nature est forte grâce à cette France de fumier, la finance a aussi besoin de diversité monétaire à prout ” Bernard Laitier

 

 

 

L'équipe du Prout

Contournement Est: Les écologistes Normands ont enfin du grain à moudre !

 

Contournement

 

 

 

Ca y est dites-donc, le contournement est déclaré d'utilité publique. Le projet qui traîne dans les cartons depuis des décennies semble avoir obtenu une oreille attentive du côté du gouvernement Macroniste. Dire qu'il aura fallut attendre qu' Hulot soit au gouvernement pour que ce projet inutile du point de vue de David Corman et de ses adeptes, voit une lueur positive. Quelle "re-vert" pour les anciens camarades de l'animateur -Bouygues /EDF soutenu notemment par Jean-Michel Bérégovoy le chef-suprème des écolos rouennais à une époque.

Les écologistes Normands et surtout de seine-maritime vont s'ateler à la tâche pour empêcher ce projet. C'est quoi l'idée ? Désengranger la circulation rouennaise en mettant en place un contournement sur l'Est de la cité ( d'où son nom...." contournement Est" maginfique non ? ) .Bref, faudra s'attendre à des remontées herboristes du côté des petits hommes verts du 76 qui d'ailleurs ont raison en s'opposant à ce projet. Beaucoup d'analyses prouvent que ce contournement n'arrangera rien ou si peu. Par contre, cela pourrait créer des vertiges environnementaux dans la région avec des pertes écologiques.

Bon, tout cela c'est bien gentil, mais comme les "grunn's 76" vont - ils faire pour communiquer ? Ah enfin, on va voir du sport ! Ca manquait dans la métropole ces temps-ci. Pourtant il y a de quoi s'exciter en matière environnementale. Notre zone est très polluée. Des usines rejettent énormément de "trukmush" dans l'air à tel point que cela en devient alarmant.... Cela n'a pas empéché les Verts du conseil municipal rouennais d'approuver l'extension du terminal rubis (site de traitement de déchets toxiques) en Juin dernier mais avec "réserve" ....L'honneur est sauf !

Pour le contournement Est, c'est une autre histoire. L'opposition écologiste est historique. On va enfin voir de l'action......Il vont revenir sur le devant de la scène juste avant les Européennes  voilà une bonne idée.

Les tracts sont-ils déjà prêts pour Dimanche au clos St marc ? Suspens.......

Jean Paquerette

Colis de bar !

Image poste

 

Notre société marcherait-elle à l'envers ? Cette idée ne serait pas nouvelle. Alors que dans certains milieux, on n'aime pas les gens qui font 25 choses en même temps, l'environnement du commerce pense sans arrêt à s'adapter à l'évolution de notre système économique et à créer de nouveaux services . Toujours plus prêt, toujours plus vite. Très bien pour répondre aux besoins individuels, mais certainement désanchanteur pour l'esprit de groupe ou l'aspect collectif...public.
 

A Rouen, comme ailleurs, les exemples vont bon train et sont criants d'une vérité apeurante ou désolante (cela dépend de votre état d'esprit).Et si les bureaux de poste de proximité deviennent de plus en plus rare (Fermeture), les lieux d'envoi et de réception pullulent. Cherchez l'erreur ! L'exemple de ce bar-tabac situé rive droite près de la mairie de Rouen est lourd de vérité. Pas moins de 100 colis y sont en dépôt en permanence. ( voir photo). Multipliez cet établassement par 20 ou 25 dans l'ensemble de la ville, vous comprendrez pourquoi la poste perd de plus en plus des parts de marché dans l'envoi et la réception des colis. Moins cher, plus simple à recevoir, plus prêt, moins d'attente, les arguments sont sans équivoques. La clientèle migre vers ces nouveaux services plus modernes et répondant plus à leur style de vie.

Que doit faire la poste face à cette situation ? Etre plus rapide ? plus moderne ? moins chère dans la proposition de leurs modèle d'envoi (ex: Colissimo) ou se restructurer en fermant des bureaux de proximité?  En fait, le choix est clair: On ferme ! Aucune remise en cause de son fonctionnement, la poste reste la poste! En témoigne la restructuration farfelue de l'agence jeanne d'arc. Toujours une foule d'attente qui doit expliquer à un agent qui fait du "va et vient " dans la zone " serpentueuse" et qui oriente les gens au gichet qui s'occupera de son cas mais qui devra encore attendre !

Revenons à notre bar. Le client qui avait l'habitude de converser avec le patron du zinc en est réduit à regarder le plafond et à déguerpir sans revenir. Du coup après un mois d'ouverture, le patron du bar tabac a perdu pas mal de sa clientèle d'avant. Mais qu'il se console ! Il a 100 colis à gérer et pourra taper la "discut" avec ses carton d'emballage.

Advienne que pourra. Si on réfléchit à la question, on pourrait peut-être créer un coin café dans les postes ....HEIN  ? En attendant, les espaces publics se fragilisent et fuient les endroits qui leurs sont inappropriés économiquement.Un monde timbré sans aucune pitié pour satisfaire le confort individuel au détriment de l'aspect collectif de notre société.

Martin Bré

 

 

Comment traiter l'eau chaude avec froideur

 

 

 

Il est temps de vous expliquer comment nous devons traiter l'eau chaude. Nous sommes en 2017 et pas une note explicative n'existe sur ce ô combien élément humain.

Que serait l'humanité sans eau chaude ? PRATIQUEMENT RIEN !

Un macron-projet pour 2018 inspiré par Hollande

On ne saurait vous dire jusqu'où cet élément est luxueux au point que Macron, fidèle à ses eaux troubles politiques, envisage de créer une nouvelle taxe sur l'eau chaude avec un barème/pourcentage déroissant. Ainsi les ménages les plus bas paieraient 50 % de plus sur la consommation de l'eau chaude et les grandes catégories socio-professionnnelles style les Hauts-Fonctionnaires et les grands chefs des 50 familles les plus fortunées de France, ne pairaient que 5 % . A cela s'ajouterait l'installation de robinets à reconnaissance digitale afin de retirer l'utilisation de l'eau chaude des employés de maison des familles riches. Faut pas déconner.

Castaner ( plus connu sous le saut-biquet " Castan'air") aurait déclaré " Normal que les plus pauvres payent plus l'eau chaude que les riches, car ils gaspillent l'eau au lieu de chercher du travail et de trouver un objectif philophique autre que la fainéantise sur terre" Déclaration en off qu'il aurait faite à son amie de toujours Christine Boutin....

L'eau chaude en surtaxe est aussi une bonne nouvelle pour la préservation de la planéte. " Ils se laveront à l'eau froide" aurait déclaré Hulot, le scientifique de pacotille fabriqué en éco-contruction par bouygues et TF1 en parlant des pauvres.

Voilà une mesure ironique qui pourrait bien exister un jour si Mac'rond continue sa dérive politique proche de l'acharnement des portefeuilles les moins fournis.

Robert de chaudière

 

 

 

La catalogne ou l'impossible pacifisme

11 grosz 1927 lithographie copie

 

Le moins que l'on puisse penser, c'est qu'en Espagne, on ne badine  pas avec la loi. Vaille que vaille, tu veux ton indépendance alors ...EN TAULE ! Si l'on ne peut véritablement s'immiscer dans ces conflits qui ont pour vocation de tutoyer l'infini, osons tout de même titiller la forme que prend la querelle qui oppose les indépendantistes pacifistes avec le royaume d'Espagne.

De quoi je me mèle?

Alors quoi, on ne peut plus s'inscrire dans une volonté autodéterminante sans être considéré comme un traitre à son Suzerin ? (sic).  La France d'aujourd'hui   officiellement soutien à la monarchie espagnole, oublie un peu vite dans cette histoire ce qu'elle doit à son passé révolutionnaire même s'il y aurait beaucoup à dire et à redire sur notre actuelle et officielle république. Les Etats européens, en soutenant le gouvernement espagnol, n'ont-t-ils pas trahi le fameux " droit des peuples à disposer d'eux-mêmes". Rappelons-le, même si l'Espagne est membre de  l'Europe, cette dernière n'est pas  un Etat et du coup la catalogne, en souhaitant quitter l' Espagne, n'a aucun compte à lui rendre. Mais surtout, la maison "Europe" n'a pas son mot à dire ! ou alors, nous nous sommes trompés d'Europe.... bah oui nous nous sommes trompés, suis-je bête....

Des mesures disproportionnées ?

Si l'Europe n'hésite pas à reconnaître des états qui s'inscrivent dans le paysage des nations en lettre de sang (Palestine et Irlande) et dont certains actuels responsables officiels sont des anciens terroristes notoires responsables et officiels), elle n'hésite pas (L'europe toujours) à condamner la déclaration d'indépendance de la catologne issue d'un mouvement pacifiste !

Et le pacifisme face aux puissants?

Le pacifisme est-il donc interdit voire maudit par nos nations ? Certains répondront à cette question :" Mais c'est plus compliqué que ça " .Ah cette fameuse réponse débile qui ne résoud rien et qui te prend  pour un couillon à moitié écervelé...je la déteste !

Quoiqu'il en soit (et méditez là dessus chers(res) amis (es) ) : Même si l'histoire de cette indépendance ne regarde que la Catalogne et l'Espagne, ne pensez-vous pas que l'emprisonnement des responsables Catalans et le mandat d'arrêt internationnal lançé contre le président de la Région Catalane, sont des mesures disproportionnées au regard de leur respectable non-violence ? Les Palestiens et les Irlandais  doivent se marrer. Mais surtout, cet acte montre aux peuples du monde que le seul mode d'expression qui force le respect pour nos fameux dirigeants Européens, c'est la violence!

Merci les gars.Vous pouvez désormais entérrer vos discours sur la paix. Ils sont devenus sans intérêt et faux. mais on s'en doutait déjà !

Frédéric Quillet

 

Rouen: Béré la menace, le retour ?

 

collecdtif.png

 

Avait-il peur qu'on l'oublie ? Surement un truc d'enfant à la récré, ou alors du serieux ? Il faut dire que depuis la débâcle de juin  2017 et la mise à mort en suspens, les adèptes d' Europe Ecologie Les Verts locaux sont devenus transparements....officielement ! A Rouen, nous avons un spécimen unique en la personne de Jean-Michel Bérégovoy dit " Béré" . l' adjoint au maire de la ville l'affirme haut et avec les trompettes vocales qu'on lui connait: "Je ne vote pas le budjet 2018 !" Il le crie, l'affirme, le dit !

Fidèle à ses convictions, le fera -t-il ? En effet, l'ancien socialiste reconvertit à la passion verte pro-Hulot en 2012 puis rouge avec Mélenchon en 2017 pour le regretter par la suite, joue dans les deux camps. D'un côté, il brandit la menace du "NON au budget" et d'un autre, il négocie avec VON-VON les conditions d'un raliement à la cause de la majorité municipale.

Afin de maintenir  la pression, il pourrait voter contre le budget au prochain conseil municipal et faire le buzz médiatique local. D'abord, ca fera vendre du Paris Normandie, et puis,surtout, rien ne sera acté puisqu'un rejet du budget n'aurait aucune incidence. En effet, avant que le préfet ne s'empare des manettes financières de la ville, un nouveau vote sera nécessaire et, d'ici là, Béré " La menace" sera comblé de bohneur artificiel avec un adjoint en plus ou une augmentation substentielle des lignes budgetaires qui incombent à "Décidons Rouen".

Même chez les Belges, chez qui le système politique est plus compliqué, on ne pratiquerait pas ce genre de subtilité où le rapport de force inutile n'arrange que celui qui le provoque.

Mais  Béré "la menace" s'en balance du " kandirathon" du moment qu'il est au centre du débat, il ne va certainement pas se géner pour donner à Yvon Robert encore plus l'envie de se barrer de son poste de Maire qui, d'après des sources proches du premier magistrat de la ville, l'emmerde de plus en plus. L'ancien rocardo-ségolino-vallsite et, ce jour, Macron-compatible s'ennuie, c'est une évidence. Heureusement que Béré la "menace" est là pour donner des couleurs névralgiques à ce rendez-vous mensuel (ou presque) qu'est le conseil municipal de Rouen.

La route est dégagée pour le gourou de " Décidons Rouen" mais laquelle : Celle du NON ou de l'illusion d'optique ? Quoiqu'il en soit, l'homme aux 50000 bisous aura son heure de gloire, et c'est bien là l'objectif recherché, n'en doutons pas.

 

Frédéric Quillet

Les coulisses du temps

 

 

16907fac2356dd733151cb42c972cb42

 

Le temps et l'espace qui déroulent les coulisses prisonnières

D'une course inattendue démasquant les nymphes d'automne

Qui q'ouvrent la nuit le temps d'une diphtongue accrobate

Larguée et Méfiante, elle s'enlise dans la nef de l'âme

 

Fondue dans la passion iinnique et dilatoire

Elle déploie Octobre pour griller Novembre

Et de chimères en chimères, l'écorce des louanges

Dors ma bellâtre sur ta minerve gratouillée

 

Lui, construit ses penates  dans son cerveau destitué d'embryons culinaires

Ami d'une joie suspendue en fonction diligeante, il dilate la grammaire

Le mât de cocagne en misère absolue voit mylène la " gloussotte" sursautée

Et s'effondre le pilône ovale pour faute de caractère qui se dilate dans l'apostrophe

Joseph Bernard

 

Joseph Bernard

La police débarque dans Rouen

 

 

P1000206

"Meutre, tentative de meurtre, tuerie sauvage ...." on entendait de tout hier soir dans le quartier de la croix de Pierre à Rouen. Situé à l' Est de la ville (Pourtant, t'en a beaucoup qui sont à l'ouest dans cette zone " franche"), "vla -t-y pas" que la paisible bourgade  se trouvait fermée, vérrouillée cadenaçée par la maison poulaga ! Motif? Un meutre ou une tentative de meutre qui se serait déroulée du côté de la route de Darnétal non loin de là. Du coup : Enquête, arrestations et relâches se succèdent dans la zone far-west. Les journalistes présents sur les lieux n'ont pas pu glaner d'infos faibles fiables.

Ce matin,n'écoutant que mon courage et ma témérité légendaire enviée par Le chef des écologistes rouennnais, Je me suis rendu sur les lieux et donc que fais-je ? Bah, j'interroge les commerçants. Voici leurs réponses:

- C'était le carnaval ! marre de ce quartier ( lui c'est logique, c'est le rochon du village)

- Ils m'ont demandé si j'avais une caméra, je leur ai répondu que j'étais la pour travailler ! (le besogneux des commerçants)

- Ils m'ont demandé si je n'avais pas vu des personnes louches...J'ai rigolé...mais je me suis tout de même retenu, on ne sait jamais... (L'intello-présumé du vilage)

Ce matin, on ne sait qu'on ne sait rien. Du coup, comme disait coluche, " fermons notre gueule ".

Courage les gars

Jean-Pierre Hafeux

 

Recyclage: Valoche les galoches file le train des dopés !

 

V fourneyron 1

 

Il fallait faire quelque chose ! Elle n'en pouvait plus ! Elle pleurait tous les jours roulant sur son vélo dans Rouen telle Jeannie Longo après s'être fait prendre la main dans le sac à picouze... Valérie Fourneyron renait et devient, enfin, présidente.

Nous vous l'annoncions déjà il y a quelques jours en "point-quillet" ( allez, je l'avoue, j'avais l'info...smy-laid). L'admirable Valoche battue par l'inconnu de 19h45 en juin dernier aux légilatives, n'a pas perdu de temps pour retrouver une source de revenu ou à défaut de pouvoir et d'avantages en nature via la présidence de "machin / truc" pour lutter contre le dopage. Tu sais, lecteur, le genre d'association "bonne conscience" d'un système entretenu par les amis inavouables. La méthode n'est pas nouvelle : Al Capone finançait les oeuvres de charités de Chicago ...

Trèves de confiseries plaisanteries et retour à nos moutons. Donc que dire ? Longue vie à la nouvelle présidente de quoi déjà...Ah oui de L'A.C.I. C'est ce formidable journal quotidien " Paris Normandie" qui l'annonce ce Mardi ( et toute la journée en plus-non l'article ne s'effacera pas! Au mieux il finira en recyclage à pelures de ce que vous voudrez-) : "Valoche les galoches " autrement dit Valérie Fourneyron est présidente de L' Autorité de Contrôle Idépendante.

De l'autorité, ça, elle en a (avec un titre, malgré tout, c'est plus facile).

Le contrôle, elle sait faire ! Une fine lame dans le genre comme David Douillet au sabre.

L'indépendance, ça c'est autre chose : La fugace Valoche a toujours su s'entourer, mener sa barque mais n'est pas connue pour son indépendance ....

En tout état de cause, Fourneyron est recyclée ! OUF. On aura mis 4 mois à peine pour lui trouver un job qui lui permettra de recycler à son tour les " déchus de la république" de Juin 2017.  En Marche Valoche! Et ne nous déçois pas ! A quand une Interview pour Klash - Infos ?

Et comme d "'habitune", notre joli système démocratique et égalitaire prouve qu'en 4 mois on peut rebondir et trouver un job ! ( il y avait les vacances d'été, faut pas déconnner non plus).  Ceux qui n'y arrivent pas sont des " fégnasses" bien évidement...

Frédéric Quillet

Politique: L'opposition rouennaise va concourir pour le titre de tarte

P1000162

 

Retour, le temps de quelques lignes sur la prestation de l'opposition lors des premières motions présentées hier soir au conseil municipal.

Les notes :

1/ Sarah Balluet remet les pendules à l'heure auprès de l'U.D.I . Note UDI rouen: 3/20,  indigeste

Ridiculisé par Sarah Balluet, le groupe de l'U.D.I du conseil municipal a reçu deux coups de bambou de la part de l'adjointe au Maire. l'avocate, a d'abord remise les choses en place en rappelant, chiffres à l'appui, que la subvention allouée au FCR restait toujours au même niveau qu'en 2015 soit environ 30 000 euros alors que l'U.D.I via l'intervention des supporters " les culs rouges", avait organisé les  choses afin de mettre le doute dans nos esprits.  Opération ratée. Le groupe sera définitivement mis à  terre lorsque la même Sarah Balluet, toujours adjointe au maire, proposera de changer un verbe dans le texte de la motion d'urgence présentée par l'U.D.I rouennaise. voir l'article ici Verbe qui changera tout l'aspect politique de cette fausse motion d'urgence.

Très mauvaise rentrée pour des U.D.I qui ne savent plus avec qui travailler . Sprimont ( FN-compatible) ou le p'tit Bures existencialiste moderno-créateur ?

2/ La droite FN-Compatible de Sprimont s'égare Note : 2/20, Peut faire pire !

La rentrée politique de Marc-Truc Sprimont  (M.T.S) n' a pas été glorieuse hier soir au début de ce conseil. Le patron de la droite forte locale (autrement dit: la droite " F.N compatible"), s'est lançé dans une drôle d'analyse sur les contrats aidés prouvant dans la foulée qu'il n'avait aucune pitié ni respect pour le peuple et surtout les personnes qui bénificient de ces mesures. L'homme-Sprimont, froid, distant et surtout sans compassion discourut tel un humain étété de tout sentiment envers celles et ceux qui se verront bientôt non-reconduit dans leurs contrats aidés. Comment peut-on faire alliance politique avec une telle entité fut-ce t-elle humaine ? (ce qui reste à prouver)

3/ Pennelle fidèle à lui-même Note: -5 /20, Irrécupérable !

D'abort, faites un copier / coller sur ce qui vient de s'écrire sur Marc truc Sprimont. C'est la même "sauce rancoeur" Il n'aime pas les gens ! Puis rajoutez tout de même le cynisme et le mépris d'un conseiller municipal qui ne cesse de déglinguer le parc associatif rouennais subventionné qui serait à la solde de la mairie de Rouen. Attitude saugrenue d'un élu de l'opposition qui prouve, à chacune de ses interventions, à quel point le front national utilise des méthodes de communication indigestes/ Un bon porte-drapeau d'un parti anti-démocratique !

Voilà ! Rien d'autre à ajouter L'oppostion rouenn(i)aise est prête pour le concours de tarte ? Par contre, je ne le suis pas pour le concours d'orthographe ( SIC) .

Fred Quillet

Conseil Municipal de Rouen : Deux motions sans émotions

Sans titre 19

 

 

A l'heure où s'écrit cet article, la réunion du conseil municipal n'est pas terminée. Alors, permettez-moi d'évoquer juste ce que j'ai pu entendre. Deux motions dites "d'urgence" ont été présentées en amont de ce conseil. Notons aussi l'interruption de séance  permettant à un représentant des supporters du FCR de demander des comptes et des positionnements. Des comptes ? Le représentants des" culs rouges" s'étonne de la baisse des subventions depuis 2015 par la ville . A cela, Sandra Balluet -Adjointe au maire (et future Mairesse ?),  répondra plus tard que cette baisse constatée est fausse s'appuyant sur des chiffres présentant la subvention de 2017 à environ 30 000 euros (comme en 2015)  alors qu'elle était portée à 20 000 par les culs rouges. HIC ! hoc HOUK y a comme un problème !

Suite à cette interruption de séance, le maire ouvrit la rubrique " Motions".... Oh super, on va pouvoir enfin en découdre ! Et ben non même pas ! Tristesse absolue d'un début de  conseil municipal qui avait la particularité ce soir, d'être moribon. La motion de l'U.D.I sur l'histoire du F.C.R faisait peine à écouter..." Et patati, et patata et le FCR ce sont les gentils et les historiques ...et QRM ( Quevilly Rouen Métropole) ce sont les méchants qui ne répondent jamais aux lettres des gentils ! PA-THE-TIQUE !

De ce fait, puisque cette motion semblait être une volonté pour l'opposition centriste de prouver qu'elle à autre chose à soutenir que la cause politique de la Reine-Mère-Sénatrice, Hé ben, vl'a-t'y pas que ses auteurs acceptent de se coucher lamentablement pour un mot...un verbe ... qui change complétement l'objet de la requête initiale... Et non " demander" au président Sanchez, ce n'est pas pas la même chose que " Préconiser" au Président Sanchez.... Ils se sont fait blouser par le PS....Majoritaire, rappelons - le!  Et tout cela pour avoir l'unanimité et déclarer sur leurs comptes twitter respectifs qu'ils ont gagné! Mais voyez-vous, le PS aussi pourra dire également qu'il  aura gagné. Bref : Une motion inutile qui aura fait perdre du temps à Marie-Hélène Roux (LR) se plaignant de la longueur des intervenants des représentants des motions.

Les contrats aidés

D'ailleurs pour remettre la vérité au centre de ce somptueux article, la plainte de Miss Roux était dirigée plus vers le Sieur Bérégovoy que vers son émittente collègue centriste dont j'ai oublié le nom. Oui chers lecteurs acidulés et heureux de me lire, Jean-michel Bérégovoy s'est lançé ce soir dans une interminable avant-avant-avant présentation de la motion des écolos locaux afin de sortir un cri d'alarme sur la situation des associations des Hauts de Rouen perdues financièrement et menacées de fermeture. " Décidons-Rouen" présentait une motion d'urgence pour dire quoi ?

- Bérégovoy aime les hauts de Rouen et connait cette contrée oubliée par l'emploi. Pour illustrer cet amour sans partage, il évoquera entre autres 50 000 bisous reçus ou donnés en plus 30 ans de présence. Ce qui en moyenne représente à peu près 4 bisous par jours ...aller, disons 5 et je compte large, car je ne retranche pas les vacances scolaires ni les journées chômées car si je le faisais, ce serait vraiment du temps de perdu et je n'ai plus beaucoup d'encre !

Excéptés les bisous que le "béré" trouve important dans une relation..." c'est important les bisous" dirat-il, l'homme à la révolution perpétuelle proposera au nom de son groupe que l'on mette en place des assises sur la vie associative des Hauts de Rouen " pour se dire vraiment les choses"....comme en 2007 au moment de la révolte des banlieues ....les assises ont permis de conserver le tissu associatif local".

 

AHAHAHAHAH oh le " minteux" !

 

Bérégovoy refait l'histoire !

Oui Jean-Michel, après les assises, on a plutôt  constaté un tissu associatif encore plus amoindri !

- Terminé le centre social ACS

-Terminée l'épicerie Sociale dont vous étiez à l'origine du projet

-Terminée la régie de quartier dont vous étiez le président !

- Terminée Le resto associatif

-Terminée de terminer !

 

Alors, il est où le bénéfice des assises de cette époque ? hein ..."ch'te l'demande min chti garchon? ...... Ptit quinquin va !

 

Bien, pour en revenir à la motion présentée par un Bérégovoy historiquement fatigué, ajoutons que la droite FN-compatible et l'extrème droite permissive se sont exprimées avec haine et dédain. Haine pour Pennelle le gars du FN pour qui le monde associatif subventionné est un " panier à voix pour le Maire" . Lui et ses collègues aphones, ne prendront pas part au vote de cette motion.  Guillaume "le-pen-nelle"  hait les associations qui développent de l'insertion sur les Hauts de Rouen. Il l'a dit plusieurs fois sur les ondes radiophoniques. Ce soir, il a montré son visage naturel moqueur, haineux et rempli de préjugés.

Quant-à la droite FN-compatible représentée par  la voix dilatée de " machin" Sprimont, elle s'est errigée en stupidité agréssive affirmant que les bénificiaires de contrats aidés ne pouvaient pas s'engager dans une formation. Ce qui est complétement faux. Ils peuvent le faire et le demandent souvent ! Par contre les employeurs refusent aussi très souvent cette option. Mais cela, le " Sprimont" il ne l'a pas évoqué ! Froid, méthodique, Sprimont a été soutenu par Robert Picard et les centristes qui comme lui mais avec un peu plus de modestie, d'ouverture et d'humanité, diront que les contrats aidés ne riment à rien.

Finalement, même si Le " Béré " s'est arrangé avec l'histoire, il n'aura tout de même pas oublié que derrière les contrats aidés, il y a des familles en difficultés qui risquent de perdre leur emploi. D'ailleurs le talentueux PCF "trukmuch Labbé" aura pris le temps d'adouber son camarade de lutte, Béré, en évitant de le reprendre sur son histoire d'assises mal placées.

Bref...Des émotions dignes des barils léssives " Nombril-anti-re-déposition" et surtout une oppositon municipale qui n'a rien à dire ou à soumettre....excepté leur dédain des "petites-gens"...comme ils disent.

Triste réalité en espérant que la suite de ce conseil municipal aura été plus intéréssante.

Fred Quillet

 

La motion de l'U.D.I et l'attitude de la droite " fn - compatible m'ont fait penser à cette chanson de Fugain

 

Quartiers Intimes

 

Sans titre

 

 

 

 

Destin d'une orange oubliée sur une colline de sel

capsule vitrifiée dans un confinement stérile

Pulpe tournoyante dans un rêve fertile

Zest de ton à croche molle et imberbe

 

Clown Alpestre apôtre de l'agrume

Averti du destin impossible de son fruit

Emboite le pas du blanc-mont en clochetant

D'une main ferme, relative, anonyme, avide

 

L'arrogante mère qui crie sa démesure

Elle, blanche, se sentant un ton en dessous

Ordonna au clown de renier l'orange

Jamais, jamais, ô grand jamais

 

La façade enfin écartée sans complexe

Il peut, désormais, entrevoir le ciel silencieux

Et dessous sa belle ronde dulcinée

Soulagée de l'arrivée de son clown chéri

 

Il pela l'orange d'un amour léger

Et dégusta ses quartiers intimes

Sur un rythme de jazz adouci

Sourire de lèvres assouvies

 

Joseph Bernard

 

 


 

 

 

Les Merguez de merde d'Intermarché !

 

Herault un plat a l eau de vie explose sur un barbecue et fait cinq blesses dont trois graves

 

Bon,  vous me direz que la merguez, ce n'est pas très Végan sauf peut-être celle vendue par l' intermarché rouennais situé au clos st Marc dans la partie Est de la ville du pays Cauchois( Oups....je sens que je vais rouvrir une polémique...) : Un produit où il y a de tout excéptée de la  viande !

A la gueule de la Merguez, déjà, on pourrait se dire " abstenons-nous"! Mais voilà, votre Boucher habituel est en congès et vous êtes en manque de Merguez...votre coprs vous en réclame !  Ca y est vous craquez !  Et puis au final, au diable l'apparence, faisons fi de cette couleur étrange !"" J'achète";

Putride, dégueu, à cracher dans le bidet. La Merguez de l'intermarché est à chier !

L' enseigne qui se réclame d'un lien exceptionnel avec les producteurs de terroir doit vivre sur une autre planète en matière de qualité pour la Merguez que l'on pourrait rebaptiser Merd'guez....pas la peine d'en rajouter !

Bref, si l'envie vous venait de vouloir acheter une Merguez à l'intermaché de Rouen St Marc, par pitié pour vos enfants....Abstenez-vous. Il n'y a rien de comestible dans cet aliment proposé par uneenseigne qui n'a honte de rien ...

Peter Karansky

 

 

C'était hier : Valérie Fourneyron battue par l'inconnu de 19h45

Sans titre 56

Machin Adam, l'illusioniste qui détrône Valoche

 

Machin Adam ! Retenez bien ce nom pour 2020 ca peut "touyours" servir.Il est l'indigne successeur de Valérie Fourneyron. Depuis son retrait de la vie politique et dans l'attente d'une nouvelle mission internationale pour sauver  les athlètes du dopage ( A moins que ce soit pour se donner bonne conscience ou un faux alibi ), l'ancienne députée devenue dépitée n'arrête pas de faire du vélo dans Rouen ! On la voit partout !!!

Faut dire qu'elle en a encore gros sur la patate et qu'il va falloir pédaler longtemps pour faire passer la raclée de juin dernier. Pensez-vous ! L'ancienne "sinistre" d'un des gouvernements de Hollande, s'est trouvée un sacré adversaire au "court-long" lors des dernières législatives : Machin Adam. L'illustre inconnu de 19h45 s'est vu remporté une circonscription pourtant promise à " Valoche" d'après les matières grises rouennaises reconnaissantes vues les places offertes par la députées rouennaise en 5 ans de bons et loyaux services. Trop sûre d'elle, soutenue par le Paris-Nomandie qui la plaçait en " Ballottage favorable" elle y croyait....Mais Non !

Il faut bien que jeunesse se passe....

Bamby la parisienne

Canarder de mille façons

Joseph bernard 1

 

L'expression, quelle qu'elle soit, est la plus belle des libertés. Héritage générationnel parfois titillé, souvent encadré par les pouvoirs. D'où qu'ils viennent, ils se démènent pour malmener cette liberté lorsque l'on n'écrit pas dans leurs sens et que les mots raisonnent en eux tel un poil à gratter.

Liberté d'écrire, de poétiser, de romancer, d'invectiver, de jouer, de chanter, de rire de pleurer sur des textes, des musiques, des photos, des peintures.....

Canardons donc ce site de toutes nos expressions et soyons légion dans l'excentricité, la créativité et la provocation. Déranger et oser par et avec les mots, c'est ne pas craindre le glaive du pouvoir et lui rappeler que des sentinelles s'activent pour soutenir une expression libre pour tous.

Frédéric Quillet