la ZAD évacuation imminente ?

  • Par klashinfo
  • Le 06/04/2018
  • Commentaires (0)

Zad

 

 

 

 

 On en parle, on suppute. Est-ce  imminent ? Lundi 9 de paques ?

Ce n'est pas pour chercher des restes de coquilles de Lundi dernier que les 2000 filcards feront le déplacement à Notre Dame des Landes. Ce sera pour évacuer les zadistes. Le site du Parisien l'évoque. Même ma mère est au courant ! C'est dire ! Alors que les milieux autorisés s'organisent pour riposter contre ce qu'ils considèrent comme une atteinte aux libertés, le Macron s'organise pour une opération d'envergure et surtout de communication. A l'heure où sa côte de popularité est en mode dégringolade, le petit Manu tente de redonner du crédit à son début de mandat. Un petit coup de force.....ça plait !

Et puis, il y a toutes ces "grèvignottes" qui pourraient bien grossir. Alors, un petit peu d'autorité, ça fait du bien ! le gérant de l'entreprise " France" va-t-il donc punir les méchants zadistes. ' Il sont dangereux " nous dit le " Mystère" de l'interieur. Certes, mais pas plus que les dirigeants chinois qui enferment et exécutent les prisonniers politiques ! Alors, si l'on peut faire des affaires avec des chefs rouge-sang, on peut aussi s'entendre avec les quelques zadistes de Notre Dame des Landes. Le politique "donneur" de leçon vous répliquerait : "C'est plus compliqué que ça !" . La phrase qui  "troussotte" tentant de vous faire passer pour un esprit simpliste. Quoiqu'il en soit, où est l'intérêt de pratiquer une évacuation musclée si ce n'est un coup de com ?

A ROUEN

Du côté de Rouen, on s'active. Les réseaux qui soutiennent les zadistes se réunissent bientôt pour voir comment ils pourront prêter main-forte à leurs potes. Il se dit même que des zadistes seront bientôt présents dans la ville aux bicyclettes de carnaval pour témoigner de la situation actuelle qui serait électrique sur le site. Nous verrons bien. Quoiqu'il en soit, une solution devrait être prise. La situation n'est pas tenable pour les deux camps. Espérons que l'issue finale sera définitivement la négociation et non le coup de force. Le gouvernement prendrait un risque énorme à agir en état policier dans l'ambiance actuelle de l'héxagone. S'il pense que ce coup de com pourrait permettre aux médias de se détourner des grèves multiples qui s'étendent, ils oublient que l' usage de la force chez les zadistes pourrait renforcer les grèves dans le pays. 

Risque d'explosion sociale à 3 semaines du mois de mai, le mois symbole de tout et de rien, mais de tout quand même. Poudrière dans l'hexagone. Ca sent le souffre ! Notre dame des Landes évacuée pourrait être l'amorce symbole d'une contestation majeure en France. Tout cela pour faire respecter le droit. Le droit ? Franchement, nous amener un tel argument de la part d'un état qui ne respecte même pas ses propres lois (loi Roudy par exemple), c'est fort de café, comme dirait ma grand mère. 

 

Attendons donc ce qui sera décidé de Paris pour les zadistes et espérons qu'il n'y aura pas trop de casse humaine si le choix de l'évacation est pris. 

 

Joseph Bernard
 

police zadiste Nantes aéroport Notre dame des landes

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×