Monnaie locale : Le silence de l'AGNEL

Bon, on va commencer l’article gentiment : prenez un rebêle d'Amérique du sud, multipliez le par 3000 et faites-en sorte de les envoyer vivre dans la forêt en les empêchant de profiter de votre économie histoire de les réduire à la famine... Avouez tout de même que la logique voudrait que ces gens s’organisent et créent une économie parallèle avec une monnaie locale. Cette histoire a du sens dans le sens du sens ?  Avouez que oui ! 

Bon, à présent, prenez un intello écolo cherchant « l’idée » décalée du dimanche après avoir lu  le schtroumpfissime de Je ne sais plus quel auteur. D’un coup, après avoir dégusté un bon café authentique équitable, il a l’idée du siècle. «Frères écolos, nous avons chu dans la défense de la planète contre la pollution. Rebondissons sur l’humain social ! A l’instar des  guerrieros sud américains créons des monnaies locales pour expliquer au gens comment on doit consommer. Car nous, on sait et nous devons dire au peuple qui ne sait pas, ce qu’on sait, car nous sommes le guide de l’authentique car l’authentique, c’est fantastique et le caoutchouc super-flou! »

 

Et voilà comment, un jour sur Rouen, alors qu’on n’avait rien demandé, est arrivé l’ AGNEL. Comment ca fonctionne ?

On ne sait pas trop en fait. On sait qu’il y a une association et que les rouennais,

via leurs impôts financent l’AGNEL grâce à l’intelligence démesurée de certains écolos régionaux et rouennais qui adorent se la jouer «  NOUS ON SAIT » !

Alors que peut-on faire avec l’AGNEL ?  D’abord avant d’utiliser l’agnel, vous devez les acheter en euros !  Mais voilà très peu de commerçants acceptent l’AGNEL Du coup votre zone d’achat se réduit en une peau de chagrin  déconfite dans une écuelle céleste ! Rendez-vous compte !

Tentez l’expérience. Achetez de l’Agnel et allez sur le site de l’association que vous subventionnez pour savoir où vous pouvez consommer. Résultat de l’expérience, vous explosez votre  empreinte carbone en faisant les 4 coins de la métropole. Du coup, ce n’est pas très écolo au final. Pah pah pah pah. On en reparle plus tard car là, il faut que je boive un café à 10 mètres de chez moi qui accepte les euros. Du coup avec l’euro on peut aussi consommer intelligemment et partout dans la métropole !

Agnel

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×