Vaisselle interieure

le corps se décompose enlacé de raisonnance sur la vague biscornue de l'Atlantique que les plaques ont façonnées dans un long flux temporel. Ici tout n'est que granit sans aucun espoir de retour. Un silence transperce l'entonnoir édulcoré du piston harmonique. Chaud portail ferré de barreaux hissant la fleur d'hélice du roi maudit. Aucune hirondelle à 10 000 lieux d'ici. "Important troupeau humain qui émigre du sud pour manger nos cultures" annonce l'oliphant réactionaire nourrit des discours dogmatiques de son chef suprème. Nuage d'inquiètude dans un tourment dissimulé par des fausses actions démocratiques donnant des impressions diligentes à leurs participants au détriment des "perdus" de la république. "Osons les jours malheureux" annonce le président.

Inconsolable corps gisant sur les rochers "alguagineux" rejétés par une mer remontée. Tournant inapaisable d'une société humiliée pour sa géométrie hilare. A peine le dos tourné il te poignarde. Quoique ardante, la langue du pouvoir fourche sur le plus faible. Pêle-mêle, la mou de l'un s'efface avec l'amour de l'autre mal barbouillé. Les germes du temps s'encroutent dans une résistances d'infortune. Zone de oui-devoir. Perte des sens humains. Machines distillant tes nouveaux droits. L'humain s'en lave les mains. Frémissement de nos carcasses. Lèvres quantiques mortifiées et chant du " signe" alimenté par de "veines" paroles qui sortent d'une gorge remplie de chair frénétique. Le plus fort doit l'emporter. Il sera le premier de cordé et pourra à tout moment couper les liens pour envoyer les suiveurs dans l'abîme féroce du crépuscule . Fosse commune !

Cliquetis de sournoises ventouses qui vocifères les phrases apprises. Cimetière de gouttes étrillées par l'éffarant pouvoir qui ne compte que sur l'homme à malette. L'épave humaine réduite à un astre défiguré. La lumière consumée, il lui reste une dynamo et ses jambes pour pleurer. Et si tout cela n'était qu'un mauvais trip ?

Joseph Bernard

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau